Alpages
Marjolaine Turpin
résidence de création

Pour la saison 2024-2025, La Halle, l’envers des pentes et Villa Glovettes invitent l’artiste Marjolaine Turpin pour la deuxième édition du projet Alpages, résidence de création qui se déploie au fil des transhumances et des saisons.

Chaque année, les trois structures offrent un temps d’immersion en montagne et permettent à un·e artiste de découvrir le Parc des Écrins et celui du Vercors, d’aller à la rencontre d’un milieu singulier - celui de l’alpage -, de ses acteur·ices et de ses paysages, de sa faune et de sa flore.
Une première semaine de résidence est proposée par l’envers des pentes en refuge de montagne au moment des estives, puis une deuxième se passe à Villa Glovettes à l’automne, lorsque les bêtes redescendent dans la vallée. Les recherches plastiques qui en auront émergées, seront ensuite présentées dans le showcase de la Halle, à Pont-en-Royans.

« Mon travail s’articulant autour de questions d’écosystèmes, de transferts entre les matières vivantes et/ou inertes, cette résidence me permettra de découvrir un contexte très particulier qui ne m’est pas familier : les alpages. J’imagine ces deux semaines (la première au Clôt Xavier Blanc, la seconde à la Villa Glovettes) comme des temps d’observations et de découvertes de nouvelles routines, gestes et usages intimement liés aux rythmes des animaux en pâturages. C’est cette adaptation d’un temps dédié à des rythmes qui doivent s’accorder (humains / non humains) qui m’intéressera plus particulièrement. Quels sont les gestes, les usages, les matières qui permettent d’être au service de ? Étant adepte du glanage, j’espère y trouver de nouvelles matières explorer, animales, végétales ou minérales, et créer des capsules faisant écho à cet environnement qui m’est donné à observer. »
M.T.

Les étapes du projet :

  • Résidence au refuge du Clôt Xavier Blanc du 23 au 30 juin 2024
  • Résidence à la Villa Glovettes, Villard de Lans, du 23 au 30 octobre 2024
  • Exposition à La Halle, Pont-en-Royans, au printemps 2025

L’artiste
Née en 1991, Marjolaine Turpin vit et travaille à Clermont-Ferrand, où elle fait partie de l’association Les Ateliers. Après l’obtention de son DNSEP à l’ESACM en 2015, elle collabore avec l’IAC Villeurbanne / Rhône Alpes, le CAC le Parc Saint-léger ou la Fondation Martell pour des expositions ou résidences. Plus récemment, elle participe à l’exposition Penser comme une montagne du centre d’art Le Creux de l’Enfer au Château de Goutelas, et prépare une exposition personnelle à Angle art contemporain. Marjolaine développe aussi avec Marion Chambinaud un projet de recherche et création autour du verre pour lequel elles préparent deux expositions en 2024, au Creux de l’Enfer et à La Chapelle Jeanne d’Arc.

Son travail s’inscrit dans le temps long et porte une attention particulière aux détails qui habituellement échappent au regard. Ainsi s’attache-t-elle de façon récurrente aux processus lents. Chacun de ses projets constitue d’abord un champ d’exploration patiente et obstinée où les formes apparaissent à force de recherches et manipulations des matières. Ses mediums privilégiés - l’installation, la céramique, le verre, le tissage ou simplement les matières végétales - reflètent cet intérêt pour le travail de la fragilité. Sa recherche actuelle est axée sur les écosystèmes et les notions d’équilibre. Son atelier s’apparente ainsi à la mise en place d’un laboratoire d’expérimentation où il s’agira par exemple de développer des procédés de mise en culture, de révélations de transferts entre les matières…