16 janvier – 30 mars 2024
Récolter, faire écho
Corenthin Thilloy

vernissage samedi 13 janvier à 18h

Sortie de la résidence Alpage,

en partenariat avec l’envers des pentes et la Villa Glovettes

Corenthin Thilloy a été invité à participer à la première édition d’Alpage, projet de résidence expérimental et « tout terrain » qui a lieu entre les Alpes et le Vercors.

Formé à l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges, il conserve dans sa pratique artistique un lien privilégié à la céramique et à la création d’objets. Il s’intéresse tout particulièrement aux fonctions et aux usages des outils d’antan, oubliés et obsolètes. Il garde leur apparence, mais les détourne de leur emploi premier ou en modifie les matériaux de fabrication, les rendant dès lors essentiellement inutiles. De façon complémentaire à ces recherches formelles sur l’histoire des artefacts, il intègre la collecte de récits à son travail visuel, l’enrichissant ainsi d’une dimension narrative. L’artiste réalise donc des films qui semblent emprunter un style documentaire, mais qui interrogent de manière très introspective (voire fictionnelle) les relations entre l’humain et l’animal, c’est-à-dire une autre facette de la vie de l’artiste qui est aussi vacher.

Durant sa résidence, Corenthin Thilloy s’est intéressé aux bruits des alpages et aux techniques d’appel du bétail. Il a produit le film L’eau, les pierres qui prend la forme d’un carnet de voyage en images et qui fait écho à un texte manuscrit évocateur d’expériences vécues en montagne. À la Halle, il présente également une collection d’instruments musicaux créés à partir d’éléments naturels trouvés, de cornes et de terre.


Résidence Alpage
La Halle s’associe à l’envers des pentes et à la Villa Glovettes pour ce projet de résidence de création qui se déploie au fil des transhumances et des saisons. Chaque année, les trois structures offrent un temps d’immersion en montagne et permettent à un.e artiste de découvrir le parc du Vercors et celui des Écrins, d’aller à la rencontre d’un milieu singulier, l’alpage, de ses acteurs et de ses paysages, de sa faune et de sa flore. Une première période de résidence est prévue en haute montagne au moment des estives, l’autre, à l’automne, lors que les bêtes redescendent vers la vallée. Les recherches plastiques qui en auront émergées sont ensuite présentées à la Halle, en hiver.

Projet visible dans le showcase et auditorium.


En même temps, dans nos salles :
Nuisibles de tous les milieux, unissez-vous ! d’Antoine Camus
dans le cadre du programme de soutien à la création artistique Mondes nouveaux

Vues d’expos par Chloé Adelheim.