13 mars – 29 mai 2021
Le pouvoir des fleurs
Lucy Watts

Lectrice curieuse et observatrice attentive, Lucy Watts transporte, dans ses œuvres, les aspects les plus paradoxaux de notre société. Avec ironie (et une pointe de cynisme), l’artiste met en lumière les contradictions modernes d’une culture de l’apparence et du superflu. Dans ses œuvres sur papier ou dessinées à même les murs, elle utilise les mêmes codes que ceux de la communication de masse qu’elle tourne en ridicule. Elle privilégie ainsi les formats de l’affiche, ou du magazine, et les techniques de l’estampe pour produire (et reproduire) ses images. De même, son esthétique singulière emprunte le trait au dessin de presse, aux caricatures et parfois à la bande dessinée.

Pour ses projets d’exposition, l’artiste propose souvent des œuvres qui mélangent texte et illustration et qu’elle construit autour de la variation d’un même thème : la publicité, les livres de développement personnel et réussite commerciale, la loterie, le marketing…

Si Lucy Watts est donc une habituée du travail en série, de la collecte et collection d’images sur un sujet ; elle expérimente pour la première fois à la Halle une recherche, purement figurative, sur le végétal. Dans Le pouvoir des fleurs, l’artiste présente plusieurs estampes — lithographies et gravures sur bois — et dessins muraux de la flore montagnarde et d’herbes médicinales qu’elle a esquissées en plein air, dans le Vercors, au printemps dernier. Cette démarche, intime et délicate, a été dirigée par un deuil soudain dans sa famille. Les plantes se chargent alors d’une force symbolique particulière, tout comme le cycle de floraison que l’artiste fige sur le papier.

La xylogravure Pyrôle, la nuit est coéditée avec l’URDLA.

Autour de l’expo

Atelier chez vous : Kit & collect

Le pouvoir du cyanotype
Plus d’infos ici

Tout doux de Lucy Watts

Performance dessinée pour les petits.
Juin 2021. Dates à confirmer.

En partenariat avec le réseau des médiathèques du territoire.